Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Accords et désaccords (L'amour est aveugle)

La scène appartient à la légende de l'émission littéraire Apostrophes et à celle d"un auteur anglais âgé alors d'une petite trentaine d'années : William Boyd. L'enthousiasme de Bernard Pivot et sa promesse de rembourser tous les lecteurs insatisfaits, si tant est qu'il puisse y en avoir, a propulsé les ventes de Comme neige au soleil au zénith et initié l'histoire d'amour entre son auteur et le public français. Depuis ce 22 mars 1985, William Boyd a rarement déçu et son dernier roman, L'amour est aveugle, est sans doute l'un de ses meilleurs, pour la dernière décennie. Le plus romantique sans l'ombre d'un doute avec l'histoire de cet accordeur surdoué écossais dont le destin allait s'écrire entre Paris, Saint-Pétersbourg, Nice, Trieste, Genève, Vienne et même les exotiques Iles Andaman. Une vie tumultueuse et aventureuse comme aime à les imaginer William Boyd, au tournant du XXe siècle, dans un monde reconstitué avec une précision horlogère. L'univers de la musique classique avec ses accords et désaccords sert de décor au roman. Mais c'est bien entendu la passion amoureuse qui domine le livre, et conditionne la destinée de son héros qui oscille entre grand bonheur épisodique avec sa maîtresse russe et longues périodes d'attente contaminées par la jalousie. L'amour est aveugle atteint une sorte de perfection dans le romanesque, nous transportant, nous amusant et enfin nous transperçant d'émotion dans de dernières pages déchirantes. Les libraires pourraient proposer de rembourser les lecteurs insatisfaits, le risque couru ne serait guère plus grand que 34 ans plus tôt.

 

 

L'auteur :

 

William Boyd est né le 7 mars 1952 à Accra (Ghana). Il a publié 14 romans dont Comme neige au soleil, Armadillo et La vie aux aguets.

 



09/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres